Le Iaido.

  

iaido-1.jpg

 

C'est un art martial d'origine japonaise fondé sur l'acte de dégainer le sabre et de trancher en un seul mouvement. Plus exactement, le but est d'exécuter une technique, avant l'adversaire, choisie en fonction du lieu et du contexte de la situation.

C'est parce que les fondamentaux de cette discipline sont les mêmes que ceux de l'aikido:

  • posture correcte: shizeï
  • garde efficace: kamae
  • optimisation de la respiration pour obtenir un geste puissant: kokyu
  • gestion de l'espace et du temps dans la relation avec l'adversaire: maaï

que depuis 2005 une pratique hebdomadaire du iaïdo est possible le mardi et le jeudi.

Norbert Navarro, l'animateur de ces courtes séances d'une demi-heure axe son cours sur le travail de la coupe avec une recherche de sensations, de légèreté et d'engagement total du corps.

La séance se termine par l'étude d'un kata de l'école Muso Shinden ryu permettant de retrouver ces sensations.

 

Iado 1

 

Quatre noms indissociables caractérisent le travail: simplicité, puissance, beauté et efficacité.

 

Le matériel; la tenue du pratiquant est à la fois pratique et esthétique. Elle doit être portée avec respect et nécessite une attention régulière dans le dojo comme en dehors. S'il est dit que le sabre est le prolongement de l'esprit du pratiquant, sa manière de se vêtir est également un reflet de ce même esprit. Une certaine rigueur est donc souhaitable.

 

 

  • HAKAMA : Depuis le Japon ancien, son port est réservé aux classes nobles. Sa coupe ample et imposante n'a pas qu'un intérêt esthétique. Il permet aussi de masquer la position des pieds afin d'éviter aux adversaires de prévoir les déplacements.
  • BOKKEN : Sabre d'entraînement en bois. Utilisé, les premiers temps, par le novice afin de familiariser son mental à la gestion d'une arme avant de pouvoir la coordonner aux mouvements du corps. Il est également fréquemment utilisé pour les mises en situation de combat, le kendo no kata, le kenjutsu.
  • IAITO : Sabre de travail identique au katana mais possédant une lame moulée (non forgée) non tranchante, en alliage. L'utilisation du katana sans un certain niveau de maîtrise est délicate, voire dangereuse...Il est donc conseillé d'attendre quelques années de pratique.
  • OBI : Longue ceinture large et souple portée sous le hakama. Reposant sur les hanches, elle maintient le hakama à bonne hauteur, porte le sabre et ferme le keikogi.
  • KEIKOGI : Veste. 

 

IMPORTANT: il n'est pas nécessaire d'être "ancien" pour débuter le iaido, la pratique est ouverte à tous.

 

 

p1020761.jpg

 

LIENS ET VIDEOS: