Présentation de Sennecey-aikido

Historique.

 

Sennecey-aikido est né de la volonté de quelques pratiquants, initialement inscrits au club de Chalon sur Saône, d'entamer une recherche que leur pratique du moment n'arrivait pas à combler.

C'est dans cette optique que fut crée le club de Sennecey en septembre 1989. Avec le concours de la municipalité de Sennecey le Grand qui propose des créneaux horaires d'abord dans les locaux de l'école élémentaire, ensuite dans l'enceinte du gymnase et enfin depuis 2004 au sein du dojo entre Saône et Grosne rue des Muriers. Tout au long de ces 23 années d'existence, Sennecey-aikido a cherché à conserver l'esprit dans lequel s'est nourri sa pratique à savoir : un engagement de tous et auprès de tous ainsi qu'un souci de l'étiquette dans et en dehors de la pratique.

 

Aiki 1

 

Tour à tour, les différents dirigeants (présidents, membres du bureau, enseignants) ont oeuvré pour maintenir cette éthique et la transmettre aux nouveaux arrivants (pratiquants). L'état actuel du club avec de nombreux licenciés, le nombre d'enseignants formés, de pratiquants avancés, en est la meilleure preuve. 

 

Présentation du club.

 

Sennecey-aikido c'est:

  • Un club affilié à la Fédération Française d'Aikido et de Budo.
  • Un club qui existe depuis 1989.
  • 7 ceintures noires.
  • Des cours réguliers 3 fois par semaine.
  • Du sérieux, de la convivialité, une école de la vie....
  •  Des documents, des livres, des revues et du matériels disponibles pour les adhérents.

 

Aiki 5

 

 

 

L'enseignement étant individualisé, chacun progresse à son rythme (1,2 ou 3 cours par semaine).

On peut débuter à n'importe quel moment de l'année.

Le bureau; Emmanuel BENAS (président), Yves DEVAUX (trésorier), Florence GROSBEAU (secrétaire).

 

  

 

Les professeurs cours adultes.

  •  

Norbert NAVARRO, 4ème Dan aikido Brevet Fédéral.

Anthony BERNIZET, 4ème Dan aikido Brevet Fédéral.

 

Aiki 6

 

Les professeurs cours jeunes.

Firmin AGBOGBA, 2ème dan Brevet Fédéral.

Angelo BARLETTA, 2ème dan.

Témoignage.

  

 Texte de Norbert NAVARRO, professeur à Sennecey-aïkido - 2005.

En 1992, je décide, après de nombreuses saisons à promouvoir le volley-ball, de revenir à mes premiers amours : les arts martiaux. J'ai alors quarante ans et j'avais pratiqué vingt ans auparavant le karaté-do.

Je me rends donc rue Charpy pour voir ce qui se fait à Sennecey-aikido. Je suis immédiatement séduit par la beauté des mouvements d'aikido que Firmin, Daniel et Didier me présentent et par la cordialité simple et sincère avec laquelle ces personnes m'accueillent. Je vais donc essayer l'aikido!

Je me présente au cours suivant, bien en avance (comme d'habitude diront certains) et là, je vois que quelqu'un est en train d'installer, tout seul, les derniers des 42 tatamis. Cette personne me salue, nous discutons un peu puis elle s'en va sans s'entrainer. Etonné, je me renseigne à la fin du cours et j'apprends qu'il s'agit d'un pratiquant blessé qui considère que mettre les tatamis fait partie de l'aikido et que c'est la seule chose que sa blessure lui permet de faire. Donc il le fait...

Cette mentalité m'enchante : c'est bien de l'aikido à Sennecey que je vais faire...

norbert-2-le-retour.jpg

Didier Félix, mon professeur suit assidûment avec les plus anciens les stages fédéraux et continue de se former auprès de sylvain Creuzet professeur d'aikido au Creusot, à Montchanin puis à Saint Gilles. Il m'emmène dans tous ses déplacements. Je prends vite l'habitude de m'entraîner 4 à 5 fois par semaine, alors forcement je progresse...

Si Didier m'a mis en mouvement, c'est Sylvain Creuzet qui me structure par un enseignement clair, rigoureux et rationnel.

A cette synergie vient s'ajouter une troisième composante : la mentalité de pratique. A Sennecey-aikido, pas de "grand maître", le travail des professeurs est relayé par le groupe des aikidokas confirmés. Cela reste encore aujourd'hui une particularité du dojo. Certes, les professeurs sont aujuourd'hui plus gradés que les premiers enseignants mais le collège des ceintures noires du club reste un relais et un moteur de l'enseignement. Merci donc à Firmin, Didier, Stéphane, Angélo, Daniel, Yves, Madeleine, à tous les aïkidokas sennecéens qui sont partie prenante des réussites qui jalonnent notre parcours.

Quelles satisfactions quand Stéphane Rebourgeon devient 1er dan au bout de seulement 4 ans de pratique, quand Anthony Bernizet devient ceinture noire à 17 ans !

A Sennecey, on cherche sans sectarisme, on partage, on progresse dans le sens que nous propose Maître N.Tamura.

Voilà cet aïkido me transforme, me rend plus conscient, m'offre des perspectives pleines de joies pour quelques décennies encore. C'est peut-être cela que l'on appelle le "Do" (la voie).